CALENDRIER

« février 2023 » loading...
L M M J V S D
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
1
2
3
4
5

Eveil à la foi

5 février à 11:00 - 12:00

Concert par le Choeur Euphonia

7 février à 20:30 - 22:00

Eveil à la Foi (3-7 ans)

11 février à 11:30 - 12:30

>>> Actualités

Quête pour les séminaires

Dans nos églises, aux messes de ce WE, quête pour les séminaires. En 2021-2022, les 8 diocèses d’Ile-de-France comptent près de 200 séminaristes et jeunes en année de fondation spirituelle.…

Lire
nature foret arbres

Soirée Laudato Si

Vous connaissez un peu l’encyclique Laudato Si du Pape François, vous souhaitez la découvrir, l’approfondir en équipe ?… Nous vous proposons un groupe de lecture et d’approfondissement de cette encyclique…

Lire

WE de la Joie

Notre ‘semaine de la joie’, semaine missionnaire commune à toute la communauté catholique de Rueil est prévue pour avoir lieu tous les deux ans. Mais entre les deux, nous avons…

Lire
  • Évangile : « Celui que j’ai fait décapiter, Jean, le voilà ressuscité ! » (Mc 6, 14-29)

    Acclamation : (cf. Lc 8, 15) Alléluia. Alléluia. Heureux ceux qui ont entendu la Parole dans un cœur bon et généreux, qui la retiennent et portent du fruit par leur persévérance. Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Marc En ce temps-là, comme le nom de Jésus devenait célèbre, le roi Hérode en entendit parler. On disait : « C’est Jean, celui qui baptisait : il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. » Certains disaient : « C’est le prophète Élie. » D’autres disaient encore : « C’est un prophète comme ceux de jadis. » Hérode entendait ces propos et disait : « Celui que j’ai fait décapiter, Jean, le voilà ressuscité ! » Car c’était lui, Hérode, qui avait donné l’ordre d’arrêter Jean et de l’enchaîner dans la prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, que lui-même avait prise pour épouse. En effet, Jean lui disait : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère. » Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir. Mais elle n’y arrivait pas parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir. Or, une occasion favorable se présenta quand, le jour de son anniversaire, Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de […]

LES ASSOCIATIONS ET MOUVEMENTS A RUEIL