CALENDRIER

« février 2023 » loading...
L M M J V S D
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
1
2
3
4
5

Eveil à la foi

5 février à 11:00 - 12:00

Concert par le Choeur Euphonia

7 février à 20:30 - 22:00

Eveil à la Foi (3-7 ans)

11 février à 11:30 - 12:30

>>> Actualités

Tableau d’une Création

TABLEAU D’UNE CRÉATION Réalisé grâce à vos éléments, faits main, que vous apporterez. Un atelier manuel vous sera aussi proposé pour exprimer votre vision de la Création. ◆ Atelier créatif…

Lire

Course de la Joie

COURSE DE LA JOIE Rendez-vous des coureurs pour une boucle de 7, 14 ou 21 kms Course solidaire samedi 26 mars à 9h départ du parvis Lieu : boucle des…

Lire

Fresque murale décorative

FRESQUE MURALE DÉCORATIVE Préparation du mur et peinture décorative samedi 19, dimanche 20, samedi 26 et dimanche 27 mars, de 13h à 18h Aumônerie de l’Enseignement Public – 37 rue…

Lire

Roues libres !

BÉNÉDICTION DES VÉLOS et atelier d’entretien et prévention samedi 26 mars de 15h à 16h, sur le parvis de Sainte-Thérèse ROUES LIBRES ! Balade familiale à vélo, poussettes ou autre…

Lire
  • Évangile : « Celui que j’ai fait décapiter, Jean, le voilà ressuscité ! » (Mc 6, 14-29)

    Acclamation : (cf. Lc 8, 15) Alléluia. Alléluia. Heureux ceux qui ont entendu la Parole dans un cœur bon et généreux, qui la retiennent et portent du fruit par leur persévérance. Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Marc En ce temps-là, comme le nom de Jésus devenait célèbre, le roi Hérode en entendit parler. On disait : « C’est Jean, celui qui baptisait : il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. » Certains disaient : « C’est le prophète Élie. » D’autres disaient encore : « C’est un prophète comme ceux de jadis. » Hérode entendait ces propos et disait : « Celui que j’ai fait décapiter, Jean, le voilà ressuscité ! » Car c’était lui, Hérode, qui avait donné l’ordre d’arrêter Jean et de l’enchaîner dans la prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, que lui-même avait prise pour épouse. En effet, Jean lui disait : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère. » Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir. Mais elle n’y arrivait pas parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir. Or, une occasion favorable se présenta quand, le jour de son anniversaire, Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de […]

LES ASSOCIATIONS ET MOUVEMENTS A RUEIL