L'ONCTION DES MALADES

Le sacrement des malades a pour but de donner une aide spéciale au chrétien confronté aux difficultés d’une maladie grave ou de la vieillesse. Il n’est donc pas réservé aux derniers instants de la vie terrestre. C’est le sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse. La célébration de ce sacrement consiste en l’onction d’huile bénite sur le front et en l’imposition des mains. Consacrée par l’évêque lors de la messe chrismale annuelle, l’huile dite des malades apporte force et douceur. Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur, fortifie le corps.

En pratique

Le sacrement des malades peut être reçu à l’église – une célébration du sacrement des malades est prévue au moins une fois par an dans les paroisses – à domicile ou dans une maison de soins.

QUI CONTACTER ?

Aumônerie de santé

EN SAVOIR +

[icon name= »file-text-o » class= » » unprefixed_class= » »] Le sacrement des malades sur le site de l’Eglise de France

[icon name= »file-text-o » class= » » unprefixed_class= » »] Le sacrement des malades sur le portail de la liturgie catholique

[icon name= »file-text-o » class= » » unprefixed_class= » »] Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le site du Cybercuré

J’ai fait un rêve, la nuit de Noël.
Je cheminais sur la plage ;
Cote à cote avec le Seigneur.
Nos pas se dessinaient sur le sable,
Laissant une double empreinte
La mienne et celle du Seigneur.
L’idée me vint, c’était un songe,
Que chacun de nos pas représentait un jour de ma vie.
Je me suis arrêté pour regarder en arrière.
J’ai vu toutes ces traces qui se perdaient au loin.
Mais je remarquai qu’en certains endroits
Au lieu de deux empreintes, Il n’y en avait qu’une.
J’ai revu le film de ma vie.
Ô surprise !
Les lieux à l’empreinte unique
Correspondaient aux jours les plus sombres de mon existence.
Jours d’angoisse ou de mauvais vouloir
Jours d’égoïsme ou de mauvaise humeur
Jours d’épreuve et de doute
Jours intenables
Jours où moi aussi j’avais été intenable.
Alors, me tournant vers le Seigneur, je lui dis :
 » N’avais-tu pas promis d’être avec nous tous les jours ?
Pourquoi n’as-tu pas tenu ta promesse ?
Pourquoi m’avoir laissé seul aux pires moments de ma vie ?
Aux jours où j’avais le plus besoin de ta présence ? »
Et le Seigneur m’a répondu :
« Mon ami, les jours où tu ne vois qu’une trace de pas sur le sable, ce sont les jours ou je te portais dans mes bras ».
Adémar de Barros, poète brésilien

Qu’est-ce qu’un sacrement ?

« Un sacrement est une réalité du monde visible qui révèle le mystère de salut parce qu’elle en est la réalisation. » Mgr Coffy, 1971 Signes extérieurs de la grâce intérieure, les sacrements correspondent à la nature humaine, à la fois spirituelle et sensible. Des gestes, des paroles, des symboles sont utilisés tout au long de la liturgie…

Lire +